Oubli (Série lettres : 15/26)

Je me réveillai. Je ne savais pas où j’étais. Il faisait sombre et j’avais un peu froid. Il y avait une odeur de renfermé. J’étais dans une pièce, mais je ne pouvais pas en distinguer clairement ni les murs ni les meubles à cause de l’obscurité. Mes yeux allaient sans doute s’habituer à la noirceur, alors je décidai d’attendre un peu pour savoir à quoi ressemblait la pièce où je me trouvais.

Je rampai un peu jusqu’à ce que je rencontre une surface dure. Un mur. Je n’étais donc pas au milieu de la pièce ? Je ne me rappelais de rien. Comment étais-je arrivé là ? Quel était mon nom ? Pourquoi avais-je oublié toute ma vie ?

Je me cognai contre le mur car tout en réfléchissant, j’avais continué à avancer sans m’en rendre compte. Je m’endormis à nouveau, épuisé d’avoir fait ce très court trajet entre ma position initiale et le mur.

…Je me réveillai à nouveau. Je n’étais pas au même endroit, visiblement. C’était éclairé, mais tout était flou. J’avais besoin de lunettes, apparemment. Dans le noir, je n’avais pas remarqué que ma vision était mauvaise, mais dans cette pièce éclairée, cela devint vite gênant. Je devinai que j’étais allongé sur un lit, et qu’il s’agissait d’une chambre individuelle, probablement une chambre d’hôpital.

Je ne me rappelais pas plus de mon identité, ni de ce qu’il m’était arrivé. Je me mis à fixer le plafond, du moins ce que j’en voyais tout en réfléchissant. Je me sentais perdu. Je ne savais rien sur moi ni sur ce qu’il s’était passé, et en plus j’étais fortement désorienté par ma mauvaise vision. J’essayai de voir les meubles distinctement, mais mes yeux ne me renvoyaient que des formes floues et surtout informes. Les couleurs y étaient, mais rien n’était net. J’abandonnai, refermant les yeux et me rendormant.

Après ce qui me parut être cinq secondes mais qui fut en fait beaucoup plus long, quelqu’un entra dans la pièce, me réveillant en sursaut. A en juger par son habit blanc (hélas pas très net pour moi), c’était un médecin. Il m’expliqua que j’avais été victime d’un accident de voiture en pleine nuit et que le conducteur avait pris la fuite. Mes lunettes avaient été cassées pendant l’accident. Je m’étais réveillé plusieurs fois, et je m’étais déplacé, on m’avait retrouvé dans une cave où je m’étais réfugié.

Je m’étais cogné la tête, ce qui expliquait l’amnésie. Il ajouta qu’il ne savait pas bien quand mes souvenirs reviendraient. Le cerveau était encore compliqué à comprendre. Mais cela allait revenir. Il faudrait cependant du temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s