(Le destin, ce puzzle) Chapitre 1 : L’applique

Elles avaient décidé d’être colocataires. Elles ne se connaissaient pas avant. Et il leur arrivait de regretter le moment où elles avaient décidé de partager un appartement. Car leurs personnalités étaient parfois très différentes. Et cela s’était vu dès le début. Elles étaient trois, et elles ne pouvaient pas être plus différentes. Daisy était une étudiante en musique qui aimait beaucoup le maquillage. Mina étudiait beaucoup. Aucune des deux autres filles ne savait ce qu’elle étudiait, mais elle était toujours dans ses livres de cours. Elle aimait aussi beaucoup sortir avec des amies. Elle était un peu contradictoire, selon les deux autres. La troisième, Paula, était une introvertie qui ne sortait pratiquement jamais de sa chambre. Elle ne parlait pas beaucoup et se faisait facilement oublier à cause de ça. 

Un jour, elles décidèrent de décorer un peu leur appartement. Juste assez pour le personnaliser un peu, pour se sentir un peu plus chez elles. C’était une décision commune, puisqu’elles avaient décidé de décorer un endroit en commun, le séjour. Elles allèrent dans un magasin spécialisé dans la décoration et elles achetèrent une applique à fixer sur un mur. Cela ferait une lumière supplémentaire et cela illuminerait la pièce. Elles furent toutes d’accord pour acheter cette applique. Mais un désaccord survint : l’emplacement de l’applique. Elles ne parvinrent pas à se mettre d’accord sur l’endroit où la mettre. Cela fit naître une première dispute au sein du nouveau foyer. Daisy voulait la mettre au centre de la pièce, Paula voulait la mettre plus en retrait mais elle ne dit son opinion qu’une fois, et elle revint dans sa chambre. Mina voulait la placer dans un coin près du canapé. La dispute dégénéra un peu entre Mina et Daisy qui étaient de fortes têtes. Ce fut finalement Paula qui eut le dernier mot car elle les réconcilia en décrétant qu’on pouvait aussi bien le mettre derrière la porte qu’au plafond, cela ne changerait vraiment rien. Elles se rendirent alors compte que c’était vraiment stupide de se disputer de la sorte, pour une applique qui pouvait aller sur n’importe quel mur sans que cela fasse bizarre. Elle était plutôt passe partout, en fait. Mina et Daisy furent surprises de voir que Paula avait réussi à restaurer la paix dans leur petit groupe. Elle n’était pas seulement l’introvertie, elle était aussi la pacificatrice, en fait. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s