En ligne, on perd le fil ch7

Tout le monde parlait en même temps. Dans un cours normal, cela aurait fait du bruit, certes, mais vraiment pas autant que le brouhaha que cela faisait à ce moment là. Le prof semblait être entré en transe. Ou peut-être était-il en état de choc ? C’était possible, il avait l’air un peu dépassé par les événements. Il avait bien essayé de les faire taire, mais sans succès. Visiblement, son autorité s’était envolée, dans ce monde virtuel. Il n’avait que très peu de moyens pour les obliger à se taire. Il ne pouvait pas leur donner des lignes à copier car il savait pertinemment que personne ne le ferait.

Le bruit céda soudain la place au silence quand un son de trompette fit sursauter tout le monde. On ne sut jamais qui avait fait ça, mais le prof put enfin commencer le cours, alors il ne fit aucune remarque. Il commença à parler du sujet du jour. Au début, tout était silencieux. Mais tout à coup, il se rendit compte que plusieurs élèves avaient la tête penchée en avant, ou bien l’avaient appuyée contre leur main. Il interrompit soudain son cours pour leur demander de ranger leurs portables, car visiblement, ils ne l’écoutaient pas. Quand il eut l’impression qu’on l’écoutait à nouveau, il reprit.

Mais au moment où il posait une question à un élève, et au moment où ce dernier réactivait son micro, la classe entière entendit la mère de l’élève en question lui hurler de « ramener ses fesses et de venir à table ». Tout le monde se mit à rire. Le silence fut anéanti. Le prof maudit la mère de cet élève qui avait bouleversé le peu d’ordre qui avait été obtenu.

Il reprit une nouvelle fois son cours, et il fut arrêté une nouvelle fois. Non pas par une mère qui criait, mais cette fois-ci par ce qu’il venait de voir à la place d’un de ses élèves. En balayant la classe ( les petits carrés contentant chacun un habitant) , il vit soudain quelque chose qui le fit sursauter. Car l’habitant de ce petit carré avait changé. Il avait deux oreilles, des moustaches et quatre pattes. Et il regardait fixement l’écran. A moins qu’il ne dorme avec les yeux ouverts? En tout cas, ce n’était pas un élève de la classe. C’était un chat. Un chat au regard perçant qui était assis à la place de l’élève, se léchant l’arrière-train face à la caméra. Le prof se demanda si il était trop tard pour changer de métier….

Chapitre 8

Premier chapitre

3 commentaires sur “En ligne, on perd le fil ch7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s