Un Noël pour tous (chapitre 2)

Dans le chapitre précédent

Lotin et Lidouine trouvent une valise pleine de jouets enterrée dans la neige. Ils se demandent si le Père Noël est passé par là…Ils décident de le montrer à leur maîtresse d’école.


Le lendemain, ils se préparèrent pour aller à l’école. Ils se réjouirent car ils savaient que la maîtresse allait encore les laisser jouer dehors plus longtemps que d’habitude à cause de la neige. Elle savait que personne n’était vraiment concentré quand les vacances de Noël étaient dans quelques semaines à peine. Lotin et Lidouine n’avaient pas beaucoup pu dormir cette nuit-là, car trop de pensées à propos de la valise trouvée tourbillonnaient dans leurs têtes. Etait-ce vraiment celle du Père Noël ? Si c’était le cas, allait-il venir la récupérer ? Pourraient-ils enfin le rencontrer ? Après toutes ces années, ils auraient aimé le rencontrer au moins une fois. Il était bien sûr très occupé et ne pouvait pas rencontrer tous les enfants du monde, mais ils pouvaient toujours espérer ! Cette valise était peut-être leur seule chance de le rencontrer ! Ils ne pouvaient pas la laisser passer ! Ils prirent donc la valise cachée sous la neige dans leur jardin avant de partir à l’école, pressés pour une fois de se rendre dans leur classe pour montrer leur trouvaille à la maîtresse. 

Ils portèrent la valise à deux, car elle était un peu lourde. Pour une fois, ils étaient vraiment contents de partir à l’école, mais pas pour y suivre les cours. Ils arrivèrent un peu plus vite que d’habitude, même avec leur charge, et ils furent surpris de trouver la cour presque vide. Ils trouvèrent bientôt la maîtresse dans sa classe. Cette dernière leur expliqua que beaucoup de personnes avaient choisi de ne pas mettre leurs enfants à l’école à cause de la neige qui bloquait les routes. Les jumeaux furent déçus, car ils avaient espéré jouer avec leurs amis. Ce ne serait pas possible s’ils étaient tous restés à la maison. Les batailles de boules de neige à l’école, ce n’était drôle que s’il y avait beaucoup de participants ! La maîtresse leur dit que ce n’était pas grave, qu’ils allaient quand même bien s’amuser avec le cours de mathématiques qu’elle leur avait préparé rien que pour eux ! Elle éclata de rire en voyant leurs mines déconfites, les rassurant aussitôt en leur disant que c’était une blague, qu’elle n’avait pas vraiment préparé quelque chose de précis pour cette journée. Mais qu’ils allaient quand même travailler, car ils étaient venus, donc mieux valait faire quelque chose, non ?

Elle leur proposa de travailler sur de la géographie et de l’orthographe, et ensuite de faire des activités créatives sur le thème de Noël. Seuls 6 élèves de la classe étaient venus, et l’appel fut vite fait. La maîtresse finit par remarquer la valise près de Lotin et Lidouine. Elle leur demanda d’où elle venait. Ils lui expliquèrent qu’ils l’avaient trouvée dans le parc près de chez eux, enterrée sous la neige. Ils l’ouvrirent pour lui montrer les jouets qu’elle contenait, et la maîtresse eut l’air ébahi. Elle leur demanda de lui raconter l’histoire dans les moindres détails. Ils terminèrent leur récit en lui disant qu’il s’agissait peut-être de la valise du Père Noël, non ? Elle commença par leur dire qu’à son avis, ce n’était pas la valise du Père Noël. Il ne l’aurait certainement pas laissée là sans surveillance. Lidouine et Lotin furent déçus par cette réponse, mais elle avait raison : le Père Noël n’aurait pas laissé sa valise dans un parc comme ça. Il n’aurait pas perdu sa valise du tout. 

Après quelques instants de réflexion, la maîtresse inspecta minutieusement la valise. Les jumeaux se demandèrent ce qu’elle espérait y trouver, car ils voulaient l’aider pour qu’elle ne cherche pas trop longtemps, mais elle finit par trouver. Elle leur montra bientôt une étiquette à l’intérieur de la valise, une étiquette qu’ils n’avaient pas vue car ils avaient été obnubilés par les jouets, ce qui était tout à fait compréhensible. Un numéro de téléphone et une adresse figuraient sur l’étiquette. La maîtresse leur dit qu’elle essaierait d’appeler le numéro pendant la récréation, car elle était curieuse de savoir à qui appartenait cette valise, et puis l’objet allait finir par manquer au propriétaire, c’était certain. Lotin et Lidouine se sentirent importants : ils avaient aidé à rendre un objet à son propriétaire. C’était une bonne action ! Leurs parents seraient fiers d’eux. 

Chapitre 3

Chapitre premier

Publicité

3 commentaires sur “Un Noël pour tous (chapitre 2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s