Ah, les vacances (chapitre 5) : Le mystère

Dans le chapitre précédent…

La vacancière qui fait semblant de se noyer regrette fortement sa décision. D’autant qu’elle se fatigue et a peur que le sauveteur n’arrive pas à temps.

Elle se sentit s’enfoncer rapidement dans l’eau. Quelque chose la tirait vers le bas, elle ne savait pas quoi. Elle se souvint vaguement que la sauveteuse était en train d’arriver à proximité quand elle avait sombré. Des bras l’attrapèrent soudain, la tirant vers le haut. Elle n’eut même pas le temps d’être surprise par cette brusque remontée, elle était trop paniquée pour remarquer quoi que ce soit autour d’elle. Elle sentit donc soudain le vent jouer avec ses cheveux. Ce qui l’avait tirée vers le fond de la mer avait dû la lâcher. Quelqu’un la tenait. Elle se tourna légèrement, pouvant enfin voir la sauveteuse. Cette dernière avait l’air assez agitée, pour quelqu’un qui sauvait des gens tous les jours. Elle balbutia :

  • Que faisiez-vous aussi loin de la plage ? Vous auriez pu mourir, vous savez ?

Elle aida ensuite l’imprudente à regagner la plage. Visiblement, personne n’avait remarqué ce qu’il s’était passé. Plusieurs personnes vinrent quand même les accueillir lorsqu’elles arrivèrent sur le sable, leur demandant si ça allait. Le beau sauveteur, occupé par toutes ses admiratrices, ne vint même pas voir ce qu’il se passait. C’était bien la peine d’avoir fait tout ça ! La nageuse en péril se tourna vers sa salvatrice :

  • Merci beaucoup, euh…Samantha. Je suis vraiment désolée pour…tout ça. J’ai été stupide de m’éloigner autant, et je me rends compte que j’ai non seulement risqué ma vie, mais aussi la vôtre.
  • De rien. Je suis contente de voir que vous reconnaissez que votre comportement était irresponsable, madame…Comment vous appelez-vous ?
  • Je m’appelle Fanny. Je ne sais pas quoi faire pour vous remercier.
  • Pour me remercier, vous pourriez ne pas vous éloigner autant à l’avenir. D’accord ?
  • Faites-moi confiance, j’ai eu bien trop peur, on ne m’y reprendra plus ! Par contre, avez-vous vu quelque chose sous l’eau quand vous m’avez attrapée ? J’ai eu l’impression bizarre que quelque chose m’attrapait et me tirait vers le fond de la mer.
  • Ah bon ? Je n’ai rien vu. Vous deviez être paniquée, et vous avez cru sentir quelque chose alors que vous étiez juste fatiguée.
  • Sûrement. Vous avez raison. J’ai dû l’imaginer.

Elles se dirent au revoir, puis elles se séparèrent, l’une retournant à son poste et l’autre sur sa serviette, faisant un détour pour ne pas croiser les « amies » qui lui avaient donné cette brillante idée. Elle se promit qu’elle allait rester bien sagement sur sa serviette et qu’elle allait éviter de faire intervenir Samantha une nouvelle fois pour quelque chose d’idiot. Heureusement que la sauveteuse n’avait pas deviné qu’elle avait fait semblant de se noyer….De toute manière, au bout du compte, elle avait quand même eu besoin d’elle. Elle avait véritablement senti quelque chose l’attraper, quoi que puisse penser la sauveteuse. Et elle ne savait pas du tout ce que cela pouvait être.

Chapitre premier

Chapitre 6

2 commentaires sur “Ah, les vacances (chapitre 5) : Le mystère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s