Ah, les vacances (chapitre 16) : Le retour

Dans le chapitre précédent…

La silhouette est en fait le Roi du peuple de l’eau, il s’excuse pour l’attitude de son fils et il explique à Samantha que lui et son peuple sont les gardiens des océans, et que son fils prend la chose très à coeur, en ayant assez que les humains polluent leurs eaux. Le Roi semble disposé à libérer Fanny, mais il demande à ce que Samantha fasse quelque chose en échange…

Samantha, qui avait pensé pouvoir sauver Fanny simplement en ayant une conversation avec le père de son ravisseur, fut surprise en l’entendant lui demander de faire quelque chose en échange de la libération de la jeune femme. Elle dût avoir l’air mal à l’aise, car le vieil homme reprit :

  • Oh, ce n’est pas quelque chose d’affreux, et puis vous le devez un peu à vos océans, et ce depuis longtemps. Voyez ça comme un geste pour l’environnement, et non pas comme une monnaie d’échange. Je voudrais que vous preniez soin de votre plage, que vous instauriez des bonnes pratiques aux vacanciers, en leur rappelant qu’il ne faut pas jeter leurs déchets sur la plage ou dans la mer, qu’il y a des poubelles pour ça? Avec des panneaux…
  • Vous voulez que je fasse une campagne pour nettoyer la plage ?
  • Ça peut être une bonne idée aussi. Je suis sûre que vous trouverez comment faire. Tiens, voilà votre amie…

Samantha se retourna, s’entendant appeler. Elle sourit en voyant Fanny. Elle semblait aller bien. Elle la serra dans ses bras. Elles ne se connaissaient pas depuis longtemps, mais toutes ces aventures et ces sauvetages les avaient rapprochées. Fanny se mit à parler :

  • J’ai visité leur ville sous la mer, et j’ai bu un cocktail aux algues ! Oh, et ils ont des salons de coiffure extraordinaires ! C’est génial ! Pourquoi vous riez, Samantha ? D’ailleurs, je peux vous tutoyer, maintenant ?
  • Je ris parce que ça a l’air extraordinaire, mais tu ne pourras jamais le raconter à personne sans qu’ils te prennent pour une folle.
  • C’est vrai. Il n’y a que toi qui peux comprendre tout ça. Car le Roi vient de tout t’expliquer, pas vrai ? J’ai un nouvel ami, maintenant : le fils du Roi. Je pourrai retourner me baigner dans la mer sans craindre de me faire emporter au fond de l’eau !
  • Il ne veut pas t’épouser et encore t’emmener dans sa ville, si ?
  • Non, voyons ! On n’est pas dans un de ces contes de fées ! De toute manière, je préfère rester sur la terre ferme. Et je te promets que je ne vais plus me noyer, à partir de maintenant.
  • Peux-tu vraiment promettre une chose pareille ? Moi, par contre, je peux te promettre de ne pas te laisser te noyer.
  • Si tu es sur place.
  • Si je suis sur place, oui. Tiens, mais où est passé le Roi ?

Il avait dû partir pendant leur conversation, car il n’était plus derrière Samantha. Elles quittèrent la plage bras dessus, bras dessous, discutant toujours de la « merveilleuse ville sous l’eau » qu’avait vu Fanny.

Chapitre premier

Chapitre 17

2 commentaires sur “Ah, les vacances (chapitre 16) : Le retour

Répondre à claudie lamy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s