Ah, les vacances (chapitre 17) : Épilogue

Dans le chapitre précédent…

Fanny est libérée, et Samantha a dû promettre de faire en sorte que les humains polluent moins les océans, en organisant par exemple des journées de nettoyage de la plage ou en sensibilisant les vacanciers. Fanny vante les mérites de la ville sous-marine dans laquelle elle était.

C’était maintenant la fin des vacances. Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis l’enlèvement de Fanny. Elles reparlaient souvent de la ville sous l’eau, et elles discutaient aussi de l’opération « Plage propre » que Samantha avait proposée et qui semblait enthousiasmer les vacanciers qui prenaient ça comme un jeu. Ils étaient nombreux chaque jour à ramasser les déchets sur la plage, ou à sermonner d’autres vacanciers qui jetaient encore leurs déchets là où ils se trouvaient. Parfois, Samantha se demandait si le Roi du peuple de l’eau les regardait du fond de la mer, en souriant.

Elle s’était souvent demandé si elle n’avait pas rêvé de tout ça, car le lendemain, déjà, la soirée lui avait paru irréelle. Fanny, qui avait réellement visité une ville sous-marine et qui donc avait vu plus de choses extraordinaires qu’elle, disait que c’était parfaitement vrai, et qu’elle s’en rappelait très bien. Mais peu à peu, ses souvenirs s’estompaient un peu, et elle oubliait certains détails.

Est-ce qu’à terme, elles allaient oublier toute cette histoire ? Etait-ce la magie du Roi du peuple de l’eau qui était en train d’effacer doucement leurs souvenirs ? Après tout, il avait bien dit que son peuple n’était pas censé exister aux yeux des humains… Il lui avait dit que personne ne la croirait. Elle n’avait pas essayé de raconter quoi que ce soit à qui que ce soit, mais elle se doutait bien de la réaction que n’importe qui aurait en l’entendant raconter qu’il existait un peuple de l’eau qui gardait les océans.

A la fin des vacances, Samantha fut heureuse d’apprendre que Fanny habitait dans la ville à côté, et donc qu’elle pourrait venir la voir souvent. Depuis qu’elle faisait très attention à ne pas s’éloigner trop de la plage, elle n’avait pas eu d’autres accidents. Samantha n’avait sauvé personne d’autre, d’ailleurs. Il n’y avait pas eu trop de problèmes. Les rares personnes qui avaient été en difficulté avaient été ramenées sur la plage par une vague. Elle se demandait parfois si le Roi du peuple de l’eau n’y était pas pour quelque chose…

….Et cette histoire se termine là. Qu’en avez-vous pensé ?

Chapitre premier

4 commentaires sur “Ah, les vacances (chapitre 17) : Épilogue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s