Ce soir-là, c’était Halloween : Chapitre 1

C’était le soir. Une ambiance particulière régnait déjà dans les rues. Une excitation collective, une appréhension certaine, de la joie, les sentiments se rejoignaient en ce soir spécial. La nuit pointait à peine le bout de son nez, et les premières lumières apparaissaient. Les bougies allumées dans les lanternes commençaient leur spectacle glaçant. Elles ne tiendraient sans doute pas toute la nuit, mais leur lueur tremblotante ferait son petit effet. Les stands s’installaient sur la grand-place de ce petit village. Ce soir, c’était Halloween. Tout le monde allait se déguiser, tout le monde s’amuserait, et à minuit, ils attendraient de voir si, comme dans la légende, les monstres sortiraient de leur cachette pour semer le trouble dans le monde des humains. En principe, il ne se passait jamais rien, mais de vieilles histoires sur le village ramenaient chaque année cette peur, ce mystère, cette excitation de peut-être voir quelque chose d’extraordinaire ou d’effrayant. Les gens du coin adoraient Halloween, et c’était l’occasion pour eux de se retrouver, de deviner qui était déguisé en quoi, et de se faire une belle peur.

Ils étaient quatre. Ils traînaient toujours ensemble. Ils étaient inséparables. Et c’étaient les seuls adolescents dans ce village. L’an prochain, ils partiraient à la fac dans une autre ville, comme tous les autres avant eux. Ce village était trop éloigné de tout pour être attractif à leurs yeux. Et puis une fois qu’ils étaient allés à la fac, les enfants du village découvraient une vie excitante et si différente de ce qu’ils avaient toujours connu. Ils n’avaient plus du tout envie de rentrer au village. Il en serait sûrement de même pour ces quatre-là, oui, ces quatre jeunes qui marchaient dans la rue. Ils étaient en route pour le festival du village. Ils conversaient en avançant lentement. Le village était très petit, il ne comportait que quelques rues. Le petit groupe ne tenait pas à arriver trop tôt, ils voulaient se balader un peu avant.

Sonia marchait devant avec Arthus. Ils étaient meilleurs amis depuis la maternelle, et ils avaient les mêmes goûts pour beaucoup de choses. Ils aimaient tous deux Halloween, mais pas pour les mêmes raisons. Sonia aimait réaliser de petits films d’horreur, c’était sa passion. Arthus aimait choisir son costume longuement et ensuite parader devant les autres. Il avait très bon goût, et ses déguisements étaient souvent magnifiques.

Lilou souriait de toutes ses dents. Elle avait hâte que la fête commence. Ghislaine traînait un peu les pieds parce qu’elle pensait encore à la mauvaise note qu’elle avait eue en histoire quelques heures plus tôt. Elle avait peur de ne pas avoir son bac et de ne pas pouvoir aller à la fac. Elle rêvait de pouvoir partir du village, et ne pas avoir son bac signifierait rester encore un an dans ce trou perdu.

Ils marchaient tous vers le festival d’Halloween. Sonia, Arthus, Lilou et Ghislaine. Ils iraient dans des facs différentes, l’an prochain. Leur amitié survivrait-elle ? Ils étaient persuadés que ce serait le cas. Seul le futur le dirait. En attendant, ils étaient en train d’arriver à la fête. Ils portaient chacun un costume. Sonia était une magnifique sorcière, Arthus un splendide vampire, Lilou portait un très convaincant déguisement d’Annabelle qui avait fait sursauter ses parents quand ils l’avaient vu, et Ghislaine était venue en Harley Queen. Alors qu’ils entraient dans le festival, le téléphone de Sonia sonna. Elle s’excusa, puis elle s’éloigna du groupe en décrochant. Les autres décidèrent de partir explorer le festival, elle les rejoindrait bien plus tard. Ils passèrent devant la boutique de la vieille Denise, dite Dents pointues le soir d’Halloween. Elle portait des dents de vampire très réalistes chaque année, et elle tenait une boutique d’objets effrayants qui avait toujours beaucoup de succès.

Chapitre 2

5 commentaires sur “Ce soir-là, c’était Halloween : Chapitre 1

  1. Il y a beaucoup plus d’enfants dans mon village puisqu’il y a écoles primaires et un collège, mais Halloween se fête très peu.
    Quelques enfants se déguisent si à la médiathèque nous organisons une petite fête, mais si rien n’est fait je ne vois personne dans les rues.
    Bon dimanche.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s