Tradition, chapitre 3

Lorsque les deux frères rentrèrent, tout semblait normal. Ils posèrent leurs courses dans la cuisine, entendant leur sœur Lucile discuter avec Louise, la propriétaire du manoir qu’ils avaient loué. Ils étaient contents qu’elles se soient rapprochées, car ils trouvaient que leur sœur, toujours occupée avec son travail, était devenue assez asociale et ne sortait jamais avec des amis. Leur rencontre avec Louise était donc une très bonne chose ! La propriétaire avait l’âge de Louise, d’après ce qu’ils avaient pu apprendre lors de précédentes conversations. Ils rangèrent les denrées dans le frigidaire en discutant de la soirée qu’ils allaient passer après. Ils avaient emporté plusieurs films d’horreur. Ils savaient que leur sœur n’aimait pas beaucoup de genre de films, mais ils ne voulaient pas passer un Halloween sans en regarder au moins un. C’était la tradition ! 

Ils avaient acheté de petites citrouilles pour décorer un peu les lieux. Mathis avait aussi voulu acheter plusieurs paquets de bonbons, prétextant que ce serait pour les enfants qui oseraient sonner à la porte de cet effrayant manoir. Aurèle se doutait bien que le seul enfant qui en mangerait serait en fait son frère, qui adorait les bonbons et qui se faisait souvent réprimander par le dentiste à ce sujet. Il prenait même souvent des bonbons à ses propres enfants, vidant ainsi la moitié du paquet acheté pour eux….Mathis était un grand enfant. Des pizzas allaient aussi être commandées car ils ne pouvaient pas manger que des bonbons ! Et puis officiellement, les bonbons étaient pour les enfants déguisés qui sonneraient à la porte. Il leur fallait donc quelque chose à manger. 

Les deux frères étaient donc en train de ranger leurs achats tout en se disputant au sujet des films à choisir pour leur soirée Halloween, quand soudain, ils entendirent un cri perçant. Ils se regardèrent, effrayés. Lucile ?! Ils avaient beau avoir peur de rien, ils avaient quand même une peur bleue qu’il arrive quelque chose à leur sœur. Ils lâchèrent leurs sacs, courant vers le salon. 

Ils y découvrirent une scène très étrange. La propriétaire, Louise, était par terre, en train de convulser. Même pour des sans-peur comme eux, la situation était très bizarre et effrayante. Lucile criait, visiblement terrorisée. Elle était sur le canapé, cachée derrière un coussin. Ses frères lui crièrent :

  • – Lucile ! Que se passe-t-il ? Que lui arrive-t-il ?! 
  • – Je ne sais pas ! Elle allait bien, il y a cinq minutes ! Vous croyez qu’elle est…possédée ?! 

Elle poussa un nouveau cri quand Louise cessa soudain de trembler, se relevant et marchant vers elle. Les deux frères ne pouvaient pas voir son visage, mais il devait être terrifiant, car Lucile poussa un autre cri perçant. La possédée, car c’était ce qu’elle semblait être, avançait inexorablement vers leur sœur. Pétrifiés, ils crièrent : 

  • – Lucile !!!!

Alors que Louise semblait être sur le point d’étrangler Lucile, cette dernière se mit à rire, rompant l’atmosphère pesante qui s’était formée. Louise cessa alors d’avancer, et Aurèle et Mathis se rendirent compte qu’elle aussi était hilare. Les deux comparses leur expliquèrent que Louise n’était pas du tout possédée, parce que c’était une blague. Elles se remirent à rire car apparemment, la tête qu’ils avaient fait était cocasse. 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s