Liste 5 mots : 32

Perles, Récolte, Pizza, Pompe, Anatomie

Elle avait beaucoup de perles dans son sac. Elle aimait les montrer à ses amis. C’était sa fierté. Elle les gardait tout le temps sur elle, les admirant de temps à autres, ne se lassant jamais de leur beauté. Elle avait même des photos de ces « admirables bijoux », comme elle les appelait. C’était vraiment la prunelle de ses yeux. 

Mais ce qu’elle ne disait pas aux autres, quand elle leur montrait, ce qu’elle omettait de préciser aux admirateurs des magnifiques petites pierres, c’était qu’elles n’étaient pas exactement à elle. Disons même qu’elle les avait…empruntées. Pour assez longtemps. C’était en fait une voleuse professionnelle qui cachait bien son jeu. Sa récolte était bonne à chaque fois. 

Chaque fois qu’elle réussissait un coup, elle se récompensait en s’offrant une pizza. Et elle prétextait quelque chose d’autre pour célébrer la chose avec ses proches sans qu’ils sachent ce qu’elle fêtait vraiment. Et elle continuait à montrer ses pierres qui n’étaient pas à elle sans sourciller. 

Une fois, elle avait même pris quelque chose dans un jardin. Elle en avait besoin pour son vélo, et elle l’avait vue en entrant. Elle ne s’était pas posé de questions, elle l’avait prise sous son bras et avait quitté la maison avec un peu plus que son butin habituel. Une pompe à vélo toute neuve accompagnait les pierres, cette fois-ci. Un modèle d’anatomie avait également disparu de l’habitation…

Liste 5 mots : 31

Empreinte, Hier, Pilule, Avion, Bourse

L’empreinte dans la neige l’avait laissé perplexe. Elle n’y était pas quand il était parti le matin, et dans ces contrées désertes, il n’y avait presque pas d’humains. Du moins pas à sa connaissance. C’était visiblement une personne ayant de grands pieds, et cela lui faisait un peu peur. Il était seul dans cet endroit, seul avec cet humain très grand qui était venu jusqu’à sa porte et avait rebroussé chemin. Mais était-ce vraiment un humain ? Il n’en était même pas certain. La simple vue de cette trace dans la poudreuse le faisait frémir. Il ne savait pas vraiment pourquoi. 

Hier encore il se sentait en sécurité, justement parce qu’il se pensait loin des autres humains. Mais l’était-il vraiment ? Il entra dans le petit bâtiment qui était sa maison depuis seulement quelques jours. Cette expédition allait tourner au cauchemar, il le sentait. Un malaise s’était installé en lui. Il alla dans la cuisine. Il allait encore devoir prendre une pilule pour dormir, pour calmer ses nerfs. Les environs, dépourvus de vie humaine, étaient déjà menaçants avant qu’il ne découvre les empreintes, mais à présent, il avait une folle envie de repartir en terrain connu, et il regrettait d’avoir accepté ce travail. Il entendit bientôt un avion passer au dessus de sa maison provisoire. Personne ne passait jamais, lui avait-on dit. Il y serait seul. Les lieux étaient fréquentés, pour un endroit soit-disant désert ! Il serra sa bourse contre lui, bien qu’il sache que dans ce pays, elle ne lui servirait à rien. Elle était vide, de toute manière. Elle avait appartenu à son père, elle le rassurait. 

Liste 5 mots : 30

Album, Oreille, Saphir, Ponctuel, Glace

L’album était sorti la semaine passée. Je ne voyais vraiment pas pourquoi tout le monde était si dingue de ce chanteur, il n’avait vraiment rien de spécial. Je n’avais pas l’oreille particulièrement musicale, mais j’avais en plus l’impression qu’il chantait assez faux. Mais c’était sans doute parce que je le détestais. Chaque fois qu’un de mes amis en parlait, toutes les autres conversations s’arrêtaient et tout le monde exprimait son admiration pour ce « fascinant » chanteur qui me laissait de marbre. Non, vraiment, je ne voyais pas pourquoi tout le monde l’aimait bien. Peut-être était-ce sa boucle d’oreille ornée d’un saphir, ou encore sa mèche rebelle qui lui recouvrait toujours un œil. Ce n’était sûrement pas un hasard, d’ailleurs, qu’elle retombe de la sorte. Il passait sûrement beaucoup de temps chez un coiffeur pour l’avoir exactement placée comme ça. Il était aussi incroyablement ponctuel, et ne faisait jamais attendre ses fans. C’était donc un chanteur merveilleux ! (notez mon ironie…) Je m’achetai une glace, butant aussitôt après dans quelqu’un, tâchant son t-shirt avec ma crème glacée. C’était lui. C’était le chanteur. Il me sourit, m’assurant que ce n’était rien. Zut, il m’avait eu. Son charme était en train de marcher sur moi. Non !

Liste 5 mots : 29

Cymbales, Angle, Dame, Treuil, Spécial

Les cymbales la réveillèrent de bon matin. Mais que se passait-il… ? Elle ouvrit difficilement les yeux. Elle s’était couchée tard la veille, elle le payait maintenant. Elle sortit de son lit, non, pardon, elle se laissa tomber hors du lit, voulant aller voir la cause de tout ce tintamarre. Elle atterrit sur le tapis, remerciant tous les dieux qui existaient que sa sœur lui ait acheté cette horreur pleine de fils de toutes les couleurs pour son dernier anniversaire. Elle se releva tant bien que mal. Le concert de cymbales continuait. Mais qui faisait autant de bruit à cette heure ? Les voisins étaient-ils devenus mélomanes ? Enfin, non, plutôt : étaient-ils devenus sourds ? 

Elle alla à la fenêtre, se figeant lorsqu’elle vit la source de la cacophonie. Non, même en regardant la scène sous un autre angle, c’était toujours aussi alarmant. Elle détourna les yeux, horrifiée. Non, ce n’était pas possible…Il n’avait pas fait ça….

Elle était sûre que toutes les dames n’avaient pas cette « chance » dans leur vie. Celle de pouvoir entendre une sérénade faite avec des cymbales. Mais quelle mouche avait piqué Virgile, son admirateur pas si secret ? Etait-il devenu fou ? Les voisins étaient sans doute en train de la maudire. Elle n’était arrivée que depuis peu de temps dans le quartier, et déjà, elle allait avoir une sacrée réputation…

Il avait parfois de drôles d’idées, le Virgile. La dernière fois, il avait installé un treuil dans son jardin et il l’avait montré à tout le monde comme si c’était un joyau royal. Il avait même tenté de s’en servir, une fois, mais l’expérience s’était mal terminée. Elle ne voyait donc pas pourquoi elle était encore surprise par cet énergumène. 

Elle ouvrit la fenêtre, très gênée, lui criant d’arrêter. Il lui répondit entre deux coups de cymbales, que c’était un cadeau très spécial de sa part, qu’il fallait qu’elle en profite ! Oui, elle allait en profiter…Elle referma sa fenêtre, souhaitant plus que jamais se téléporter loin, très loin d’ici et de cet hurluberlu.