Liste 5 mots : 36

Enveloppe, Films, Exportation, Horizon, Vanter

L’enveloppe tomba entre eux. Aucun des deux garçons ne fit une mouvement pour l’en empêcher. Pourtant, son contenu était important. Ils en avaient besoin pour prouver qu’ils allaient bien aller dans l’école qu’ils avaient toujours voulu intégrer. C’était merveilleux, ces mots imprimés sur le papier. Ils allaient pouvoir aller là où ils avaient toujours voulu ! 

Mais il n’y avait qu’un problème. Un énorme problème dont l’école n’avait pas connaissance. Le genre de chose qui n’arrivait que dans les films ou dans les histoires. Pas dans la vraie vie. Les jumeaux n’avaient reçu qu’une seule lettre pour une seule personne, pour aller dans leur école rêvée. Ils allaient donc devoir se faire passer pour une seule personne, et aller aux cours chacun leur tour.

Ils étaient donc contents, mais ils auraient aimé pouvoir y aller tous les deux, vraiment, sans se cacher. Leur père était dans l’exportation, l’exportation de quoi ils ne le savaient pas, mais cela ne lui avait pas permis de leur payer l’examen d’entrée pour deux. Une seule admission lui avait déjà coûté très cher, et il espérait qu’ils n’échoueraient pas. 

Ils étaient assis côte à côte sur leur colline préférée, ils regardaient l’horizon. Sans vouloir se vanter, ils les réussiraient, leurs études. Ils avaient été les plus doués de leur école. Ils pouvaient le faire. 

Liste 5 mots : 35

Campagne, Chenil, Annoter, Dimanche, Aligner

La campagne était calme. C’était le soir, et tout le monde était rentré se mettre à l’abri de la pluie. Seul le son de l’ondée se faisait entendre. Les réverbères s’étaient allumés, et un léger brouillard était arrivé, transformant les lieux en un décors idéal pour une histoire fantastique remplie de créatures fabuleuses. Mais pour l’heure, toutes ces créatures devaient être endormies, car seule la pluie était là. Elle tombait fort, faisant trembler les plantes alentours. Un peu plus loin, dans le chenil, les chiens se mirent soudain à aboyer quand le premier coup de tonnerre retentit. Un esprit imaginatif aurait pu se demander si un loup garou ne les avait pas rejoints, ou du moins quelque chose qui leur aurait fait atrocement peur, car leur agitation anormale continua bien après le bruit terrible que fit le tonnerre. 

Dans la maison à côté du chenil, un vieil homme était assis à la table. Il venait de finir de manger. Il avait repoussé son assiette pour pouvoir poser le livre de comptes qu’il était en train d’annoter soigneusement. C’était dimanche, il allait ajouter une nouvelle semaine à son tableau dans peu de temps. Il aligna bientôt le ligne avec les autres, ayant terminé sa besogne. Il partit ensuite se coucher, écoutant vaguement la pluie tomber et les chiens aboyer au loin. 

Liste 5 mots : 34

Querelle, Roulette, Stop, Griffe, Révéler

Tout avait commencé par une querelle entre les deux frères et sœurs. Comme d’habitude. Et comme d’habitude, cela avait mal fini. Des chaises avaient été jetées en tous sens, des tableaux s’étaient décrochés et la maison avait été méconnaissable après la dispute. Il leur arrivait souvent de se battre à mains nues, mais parfois, ils prenaient les objets de la maison pour en faire des armes ou bien des boucliers. Ces frères et sœurs n’étaient pas des gens ordinaires. C’étaient des espions entraînés disposant de beaucoup de manière de se battre, bien plus encore que les frères et sœurs qui n’étaient pas eu de cours sur les arts martiaux les plus rares et les plus mortels, ou d’entraînements au combat avec ou sans armes. C’était un peu comme un jeu de roulette russe, et seul leur talent les empêchait de se tuer l’un l’autre chaque fois qu’une dispute éclatait. Au bout d’un moment, l’un d’eux disait « Stop », et ils faisaient la paix. Ils avaient un tableau qui comptabilisait le nombre de combats et l’issue de ces derniers. Il avait un jour failli perdre un œil, mais c’était parce qu’un de leurs chats avait décidé de sortir ses griffes au moment où il était tombé près de lui. Une griffe avait presque éborgné un des combattants, et donc le combat avait cessé pour cette raison, cette fois-là. Ils faisaient ça depuis longtemps, et ils étaient pratiquement de forces égales, ce qui faisait qu’aucun vrai vainqueur ne serait jamais vraiment révélé à la fin, si fin il y avait un jour. 

Liste 5 mots : 33

Parking, Coq, Conflit, Nord, Supprimer

Elle entra dans le parking. Elle était fatiguée après sa journée de travail. Elle avait hâte de rentrer se reposer sur son canapé, un verre de jus d’orange à la main et le journal dans l’autre. Elle marcha vers sa voiture d’un pas décidé. Elle ne laisserait rien se mettre en travers de son chemin. Pas même…un coq ?! Vraiment  ?! Mais que faisait un coq dans ce parking ? d’où avait-il bien pu s’échapper ? Elle était en pleine ville, et rares étaient les citadins qui gardaient un coq chez eux. 

Le coq se jeta sur elle, essayant de picorer son sac à main. Au beau milieu du conflit, une poule surgit de derrière une voiture. Elle courut vers le coq et elle le fit reculer. Les deux volatiles repartirent comme ils étaient venus, laissant la pauvre travailleuse choquée. Mais que venait-il de se passer ? 

Sa maison était plus au Nord de la ville. Toute secouée qu’elle était, elle eut bien du mal à y arriver. Son esprit revenait sans cesse sur les images traumatisantes qu’elle avait vues un peu plus tôt. Plus jamais elle ne verrai un coq de la même manière ! Elle était tellement nerveuse qu’elle faillit supprimer par erreur l’épisode de sa série préférée qu’elle avait enregistré la veille. 

Liste 5 mots : 32

Perles, Récolte, Pizza, Pompe, Anatomie

Elle avait beaucoup de perles dans son sac. Elle aimait les montrer à ses amis. C’était sa fierté. Elle les gardait tout le temps sur elle, les admirant de temps à autres, ne se lassant jamais de leur beauté. Elle avait même des photos de ces « admirables bijoux », comme elle les appelait. C’était vraiment la prunelle de ses yeux. 

Mais ce qu’elle ne disait pas aux autres, quand elle leur montrait, ce qu’elle omettait de préciser aux admirateurs des magnifiques petites pierres, c’était qu’elles n’étaient pas exactement à elle. Disons même qu’elle les avait…empruntées. Pour assez longtemps. C’était en fait une voleuse professionnelle qui cachait bien son jeu. Sa récolte était bonne à chaque fois. 

Chaque fois qu’elle réussissait un coup, elle se récompensait en s’offrant une pizza. Et elle prétextait quelque chose d’autre pour célébrer la chose avec ses proches sans qu’ils sachent ce qu’elle fêtait vraiment. Et elle continuait à montrer ses pierres qui n’étaient pas à elle sans sourciller. 

Une fois, elle avait même pris quelque chose dans un jardin. Elle en avait besoin pour son vélo, et elle l’avait vue en entrant. Elle ne s’était pas posé de questions, elle l’avait prise sous son bras et avait quitté la maison avec un peu plus que son butin habituel. Une pompe à vélo toute neuve accompagnait les pierres, cette fois-ci. Un modèle d’anatomie avait également disparu de l’habitation…

Liste 5 mots : 31

Empreinte, Hier, Pilule, Avion, Bourse

L’empreinte dans la neige l’avait laissé perplexe. Elle n’y était pas quand il était parti le matin, et dans ces contrées désertes, il n’y avait presque pas d’humains. Du moins pas à sa connaissance. C’était visiblement une personne ayant de grands pieds, et cela lui faisait un peu peur. Il était seul dans cet endroit, seul avec cet humain très grand qui était venu jusqu’à sa porte et avait rebroussé chemin. Mais était-ce vraiment un humain ? Il n’en était même pas certain. La simple vue de cette trace dans la poudreuse le faisait frémir. Il ne savait pas vraiment pourquoi. 

Hier encore il se sentait en sécurité, justement parce qu’il se pensait loin des autres humains. Mais l’était-il vraiment ? Il entra dans le petit bâtiment qui était sa maison depuis seulement quelques jours. Cette expédition allait tourner au cauchemar, il le sentait. Un malaise s’était installé en lui. Il alla dans la cuisine. Il allait encore devoir prendre une pilule pour dormir, pour calmer ses nerfs. Les environs, dépourvus de vie humaine, étaient déjà menaçants avant qu’il ne découvre les empreintes, mais à présent, il avait une folle envie de repartir en terrain connu, et il regrettait d’avoir accepté ce travail. Il entendit bientôt un avion passer au dessus de sa maison provisoire. Personne ne passait jamais, lui avait-on dit. Il y serait seul. Les lieux étaient fréquentés, pour un endroit soit-disant désert ! Il serra sa bourse contre lui, bien qu’il sache que dans ce pays, elle ne lui servirait à rien. Elle était vide, de toute manière. Elle avait appartenu à son père, elle le rassurait. 

Liste 5 mots : 30

Album, Oreille, Saphir, Ponctuel, Glace

L’album était sorti la semaine passée. Je ne voyais vraiment pas pourquoi tout le monde était si dingue de ce chanteur, il n’avait vraiment rien de spécial. Je n’avais pas l’oreille particulièrement musicale, mais j’avais en plus l’impression qu’il chantait assez faux. Mais c’était sans doute parce que je le détestais. Chaque fois qu’un de mes amis en parlait, toutes les autres conversations s’arrêtaient et tout le monde exprimait son admiration pour ce « fascinant » chanteur qui me laissait de marbre. Non, vraiment, je ne voyais pas pourquoi tout le monde l’aimait bien. Peut-être était-ce sa boucle d’oreille ornée d’un saphir, ou encore sa mèche rebelle qui lui recouvrait toujours un œil. Ce n’était sûrement pas un hasard, d’ailleurs, qu’elle retombe de la sorte. Il passait sûrement beaucoup de temps chez un coiffeur pour l’avoir exactement placée comme ça. Il était aussi incroyablement ponctuel, et ne faisait jamais attendre ses fans. C’était donc un chanteur merveilleux ! (notez mon ironie…) Je m’achetai une glace, butant aussitôt après dans quelqu’un, tâchant son t-shirt avec ma crème glacée. C’était lui. C’était le chanteur. Il me sourit, m’assurant que ce n’était rien. Zut, il m’avait eu. Son charme était en train de marcher sur moi. Non !

Liste 5 mots : 29

Cymbales, Angle, Dame, Treuil, Spécial

Les cymbales la réveillèrent de bon matin. Mais que se passait-il… ? Elle ouvrit difficilement les yeux. Elle s’était couchée tard la veille, elle le payait maintenant. Elle sortit de son lit, non, pardon, elle se laissa tomber hors du lit, voulant aller voir la cause de tout ce tintamarre. Elle atterrit sur le tapis, remerciant tous les dieux qui existaient que sa sœur lui ait acheté cette horreur pleine de fils de toutes les couleurs pour son dernier anniversaire. Elle se releva tant bien que mal. Le concert de cymbales continuait. Mais qui faisait autant de bruit à cette heure ? Les voisins étaient-ils devenus mélomanes ? Enfin, non, plutôt : étaient-ils devenus sourds ? 

Elle alla à la fenêtre, se figeant lorsqu’elle vit la source de la cacophonie. Non, même en regardant la scène sous un autre angle, c’était toujours aussi alarmant. Elle détourna les yeux, horrifiée. Non, ce n’était pas possible…Il n’avait pas fait ça….

Elle était sûre que toutes les dames n’avaient pas cette « chance » dans leur vie. Celle de pouvoir entendre une sérénade faite avec des cymbales. Mais quelle mouche avait piqué Virgile, son admirateur pas si secret ? Etait-il devenu fou ? Les voisins étaient sans doute en train de la maudire. Elle n’était arrivée que depuis peu de temps dans le quartier, et déjà, elle allait avoir une sacrée réputation…

Il avait parfois de drôles d’idées, le Virgile. La dernière fois, il avait installé un treuil dans son jardin et il l’avait montré à tout le monde comme si c’était un joyau royal. Il avait même tenté de s’en servir, une fois, mais l’expérience s’était mal terminée. Elle ne voyait donc pas pourquoi elle était encore surprise par cet énergumène. 

Elle ouvrit la fenêtre, très gênée, lui criant d’arrêter. Il lui répondit entre deux coups de cymbales, que c’était un cadeau très spécial de sa part, qu’il fallait qu’elle en profite ! Oui, elle allait en profiter…Elle referma sa fenêtre, souhaitant plus que jamais se téléporter loin, très loin d’ici et de cet hurluberlu.

Liste 5 mots : 28

Sourd, Larve, Silhouette, Libération, Partenariat

Pour quelqu’un de sourd, la vie n’était déjà pas facile tous les jours. Il fallait sans cesse s’adapter à un monde qui était plein de bruits, des bruits qui aidaient les personnes qui entendaient à faire beaucoup de choses. A savoir si une voiture arrivait dans la rue, par exemple. C’était aussi utile en intérieur, pour savoir si le chat était à nouveau coincé dans le garage car quelqu’un lui avait fermé la porte au nez. Situation assez rare, mais qui pouvait arriver à tout moment. 

La vie ne lui avait donc pas fait de cadeaux jusqu’ici, mais là, il trouvait qu’elle exagérait. Il était en train de manger dans un restaurant, et il venait de trouver une larve dans son déjeuner. Il avait d’abord été surpris, puis il avait choisi d’en rire. Jusqu’à ce qu’il se rendre compte que cette larve était dans ce qu’il devait manger. Il appela donc le serveur, énervé. Il lui montra l’insecte, faisant de grands gestes pour lui faire comprendre que cette chose n’avait rien à faire là. 

Une silhouette s’approcha alors de la table de l’infortuné. C’était le patron du restaurant. Il venait s’excuser personnellement pour la larve dans l’assiette. Il écouta cet important bonhomme se confondre en excuses pendant au moins cinq minutes, ou du moins il fit mine d’écouter, car il pointa son doigt vers une de ses oreilles en secouant la tête pour faire comprendre au directeur du lieu qu’il était parfaitement inutile de dire tout ça puisqu’il ne l’entendait pas. 

Il n’en voulait pas, de ces excuses. Il attendait juste de pouvoir manger. Il se sentait oppressé par cet homme qui tenait à lui faire une heure d’excuses, il voulait sa libération

Quand le patron du restaurant eut enfin fini de parler dans le vide, il s’en alla, tout penaud, lui promettant (à grands renforts de gestes) de revenir et de lui porter personnellement une assiette parfaitement saine. L’homme sourd soupira. Il espérait que l’assiette viendrait vite. Il avait faim ! Et il ne voulait pas « entendre » des promesses à n’en plus finir sur un partenariat avec un fournisseur célèbre. Il voulait partir le plus vite possible pour pouvoir enfin se mettre en week-end. En tant que critique culinaire, il ne mettrait pas cinq étoiles à ce restaurant, cette année. Les plats étaient un peu trop…particuliers à son goût.

Liste de 5 mots : 27

Uranus, Vase de nuit, Web radio, X-board, Yacht, Zombie

Uranus semblait être une bonne destination de vacances. Elle réfléchissait et elle n’entendit pas la porte s’ouvrir, ce qui fit qu’elle sursauta, quand une main se posa sur son épaule. Le vase de nuit qu’elle tenait dans les mains lui échappa, allant se briser en mille morceaux sur le sol dur. Se retournant, elle vit que la personne qui l’avait faite sursauter n’était autre que sa meilleure amie. Cette dernière avait d’ailleurs l’air de trouver l’incident drôle. Mais, contrairement à son amie, elle ne le trouvait pas ça amusant.

Elle devait aller animer la web radio et il aurait fallu qu’elle aille acheter un autre vase au même moment. En sachant que les magasins seraient fermés le temps qu’elle ait terminé son émission de radio. En plus, aujourd’hui, elle devait parler du x-board. Puis elle devait aborder le sujet des vols de yachts sur la côte, et enfin celui de la bande de zombies qui terrorisaient les touristes à la nuit tombée. Non, vraiment, elle devait faire cette émission. Elle envoya donc sa meilleure amie acheter un autre vase de nuit. Cela lui apprendrait à lui faire peur comme ça