L’éveil (chapitre 6)

Vous vous approchez de l’ordinateur, et vous le rallumez. Un fichier texte est ouvert. Vous vous installez sur la chaise, curieux(se) de ce que le texte en cours peut contenir. Ce que vous découvrez vous glace. Comment est-ce possible ? Votre vie entière n’est qu’un mensonge ! Ce doit vraiment être un rêve ! Ce n’est vraiment pas possible ! Non !

Le texte en cours relate votre vie. La dernière phrase décrit votre dernière action, à savoir celle de s’assoir sur la chaise de l’ordinateur pour lire ce qu’il y a écrit sur l’écran. Votre nom apparaît. C’est bien votre histoire ! Vous êtes un personnage de l’histoire qu’est en train d’écrire la personne qui habite cette maison !

Vous tombez sur un message sur une autre fenêtre de l’ordinateur :

Photo de Designecologist sur Pexels.com

Joyeux 1er Anniversaire du Blog Fin(e). !

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Merci à tout ceux qui me lisent et qui m’ont suivie depuis le début ! (et aussi à ceux qui ont rejoint en cours de route, bien sûr !)

Merci aussi d’avoir lu ce récit étrange jusqu’au bout ! Et merci d’avoir lu mes drôles d’histoires…

J’espère vous avoir divertis en ces temps peu amusants, et j’espère continuer à vous divertir dans le futur !

L’éveil (chapitre 5)

Vous examinez l’autre côté du salon. Tout semble normal, comme ce que vous avez toujours connu. Rien d’alarmant, en tout cas. Les DVDs posés près de la télévision sont tout à fait à votre goût, et les CDs près de la chaîne le sont aussi. La personne qui habite dans cette maison vous connaît-elle ? Ce serait bizarre, puisque vous êtes arrivé(e) à l’improviste. A moins que ce soit cette personne qui vous ait fait venir ici. Ce qui semblerait être une explication farfelue, mais qui somme toute ne l’est pas du tout. Tout ce que vous avez vécu cette nuit est farfelu. 

Tout est possible. Donc vous partez sur cette possibilité. La théorie semble plus plausible que toutes les autres que vous auriez pu avoir, comme par exemple un enlèvement extraterrestre, ou encore une caméra cachée. Eh oui, vous avez beaucoup trop d’imagination. Il doit y avoir une explication logique et rationnelle. En enlevant la partie de l’histoire où vous avez traversé un miroir, peut-être. 

Las(se) de fouiller dans le salon, vous montez à l’étage. Vous savez que ce n’est pas bien de fouiller les maisons d’inconnus, mais vous n’avez pas d’autre choix. Et puis il n’y a personne pour vous dire que ce n’est pas bien. Vous le faites pour savoir où vous êtes. Et vous devez fouiller plus, car vous n’avez encore rien trouvé de probant. Vous vous retrouvez dans une chambre. Une chambre qui pourrait ressembler à la vôtre. Le même désordre, un ordinateur en veille, des livres un peu partout, vous auriez pu vous croire chez vous. Vous vous approchez de l’ordinateur. 


Envie de lire autre chose ?

Le message – Histoire interactive

(si les liens ne fonctionnent pas, suivez les numéros) C’est le soir. Vous êtes fatigué(e), et vous n’avez qu’une envie, vous laisser tomber sur le canapé avec quelque chose à manger et votre ordinateur. Vous voulez surfer sur le web, mais d’abord, il vous faut consulter vos messages. Vous vous installez donc confortablement sur votre … Lire la suite Le message – Histoire interactive

(Le destin, ce puzzle) Chapitre 13 : La triste fin de la machine à laver

Elle avait rendu l’âme. C’était fini. Il n’y avait vraiment plus rien à faire pour elle. C’était désolant. Daisy avait essayé de l’utiliser un matin, et elle n’avait plus voulu lancer le cycle de lavage. Plus jamais. Elle avait fait son chant du cygne. La lumière verte s’était éteinte à jamais. Mais les filles n’étaient … Lire la suite (Le destin, ce puzzle) Chapitre 13 : La triste fin de la machine à laver

Juste un Halloween de plus chapitre 1

Elle n’aimait pas beaucoup les films d’horreur. Ni Halloween. Mais comme ses amis aimaient ça, elle n’avait pas vraiment le choix. Chaque année, le 31 octobre, sans jamais oublier, ils faisaient une fête d’Halloween à leur manière, c’est à dire en regardant des films d’horreurs. Marguerite, dite Maggie, participait à la soirée pour faire plaisir … Lire la suite Juste un Halloween de plus chapitre 1

Un Noël pour tous (chapitre 1)

– Lotin ! Regarde ! J’ai trouvé quelque chose dans la neige ! Le frère jumeau de la petite fille qui venait de crier se précipita dans la direction de sa sœur. Il était très curieux de savoir ce qu’elle avait découvert. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait trouver quelque chose dans la neige. Pas quelque … Lire la suite Un Noël pour tous (chapitre 1)

L’éveil (chapitre 4)


Peut-être que la personne qui habite cette maison pourra vous renseigner ? Vous voulez savoir où vous êtes, vous voulez comprendre ce qu’il vous est arrivé. Vous êtes complètement déboussolé(e). C’est normal. Vous venez d’arriver dans un monde inconnu qui a certes l’air extrêmement accueillant, mais aussi très mystérieux. Vous avancez donc vers la maison, déterminé(e) à tirer cette histoire au clair, et éventuellement retourner dormir, si toutefois vous arrivez à rentrer chez vous, car vous êtes probablement très loin de votre lit. 

Vous frappez, toujours déterminé(e). Vous attendez un peu. Pas de réponse. Vous frappez à nouveau. Vous n’entendez aucun bruit. Depuis que vous êtes arrivé(e), vous n’avez vu personne. Les lieux sont-ils habités ? Peut-être frappez-vous pour rien. Il n’y a peut-être jamais eu d’habitants ici. Vous n’en savez rien. Vous essayez d’abaisser la poignée. La porte s’ouvre. Elle n’était pas fermée. Il n’y a personne dans la première pièce qui se révèle être un salon très bien rangé. Vous inspectez le salon en détail, espérant trouver une date, un lieu, n’importe quoi qui pourrait vous aider à savoir où vous êtes. 

Vous ouvrez les magazines posés sur la table, mais il n’y a aucune indication de lieu. La date est la même que celle que vous aviez chez vous. Pas de voyage temporel, donc. Vous êtes presque déçu(e). C’est dommage, vous avez toujours (secrètement) voulu essayer, pour voir ce que ressentent les voyageurs temporels. C’est sans doute quelque chose comme de la magie, en tout cas, qui vous a fait(e) venir ici. 


Envie de lire autre chose ?

L’éveil (chapitre 3)

Vous vous retrouvez dans un endroit totalement différent de votre habitation. Vous pensiez pourtant avoir fermé toutes les issues, mais vous n’aviez pas exactement pensé que le miroir pouvait être une issue…Mais bon, cette nuit, tout est étrange, alors vous ne vous posez pas davantage de questions. Il ne vaut mieux pas s’en poser, car vous êtes déjà passé(e) dans un autre monde, au point où vous en êtes, ce n’est vraiment plus le moment de s’arrêter pour réfléchir. C’est peut-être un rêve ? Non, peut-être pas, après tout. Mais si c’en était un, ce serait un rêve très farfelu. 

Vous commencez à explorer le monde dans lequel vous venez d’arriver. Honnêtement, on dirait un peu un monde de dessins animés. C’est un peu étrange, mais plutôt génial. Vous courez sur l’herbe vert fluo vers les maisons colorées. Vous avez l’impression d’avoir perdu votre fatigue qui vous écrasait quelques minutes auparavant. Vous avez à présent une énergie extraordinaire qui vous donne envie de courir et de sauter partout comme un enfant. C’est un sentiment agréable, et vous ne regrettez finalement pas d’avoir été réveillé(e) par cette lumière. 

Mais d’ailleurs, c’était quoi, cette lumière ? Vous l’aviez momentanément oubliée, subjugué(e) par le monde coloré et invitant qui vous entoure. Pour un peu, vous avez presque envie de rester là pour toujours, et de ne pas revenir à votre vie normale. Vous ne savez même pas où vous êtes. Toute cette expérience est géniale, mais elle n’est pas pour autant rassurante. Vous décidez d’aller frapper à la porte d’une des maisons pour vous renseigner. 


Envie de lire autre chose ?

L’éveil (chapitre 2)

Vous éteignez la troisième lampe. Vous espérez que cette fois-ci, ce sera la dernière. Si quelqu’un vous fait vraiment une blague, ce n’est pas drôle. Pas à cette heure-ci. Vous aimeriez dormir, et vous aimeriez aussi que toutes les lampes soient enfin éteintes. Votre cerveau fatigué ne se pose pas trop de questions sur la situation un peu étrange. Tout ce qu’il veut, c’est dormir. Donc vous éteignez la lampe, et vous regardez autour de vous. A priori, il n’y en a pas d’autres. Vous vous retournez vers le couloir pour retourner (enfin) vous coucher. 

Mais en vous tournant, vous remarquez encore une lampe allumée un peu plus loin. Non…Cette situation ridicule n’a pas de fin ! Vous voulez dormir, ce n’est pas quand même un souhait difficile à réaliser ? Vous allez éteindre la quatrième lampe en soupirant. Mais vous en trouvez deux autres qui encadrent le miroir. Une force inconnue vous pousse à toucher le miroir. Pourquoi ? Sans doute parce que vous n’avez pas assez dormi. Probablement pas parce qu’une force magique vous a mené(e) jusqu’au miroir….

Vous allez toucher le miroir. Mais vos doigts ne rencontrent jamais la surface lisse et froide du miroir. Pourquoi ? Parce qu’ils sont passés à travers. Pourquoi ? Vous n’en savez rien. Vous n’avez rien demandé, et vous ne savez pas ce qu’il se passe. Vous regardez d’un air absent vos doigts passer au travers du miroir. Vous êtes dans la réalité, cela ne devrait pas se produire, pas vrai ? Mais votre cerveau exténué ne se pose aucune question. Vous entrez dans le miroir comme si c’était la chose la plus normale du monde. 


Envie de lire autre chose ?

En ligne, on perd le fil ch8

Quand la classe était « entrée » dans la « salle » ce matin là, le prof avait annoncé qu’il y avait une nouvelle règle : ils devaient couper leurs caméras. C’était un essai, et les caméras resteraient coupées si tout se passait bien. Donc cela dépendrait de leur comportement. La plupart des élèves étaient contents de pouvoir couper la caméra. … Lire la suite En ligne, on perd le fil ch8

En ligne, on perd le fil ch5

La réunion se passait bien, se réjouit le chef d’équipe du projet. Il n’y avait pas encore eu d’ennuis techniques. Ses collègues lui avaient déjà parlé de leurs déboires avec les nouvelles technologies. Les réunions en ligne, cela n’avait pas que du bon, apparemment. Mais cela semblait dépendre des personnes, visiblement. Il n’avait pas eu de problèmes. … Lire la suite En ligne, on perd le fil ch5

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

L’éveil (chapitre 1)

Vous vous réveillez soudain, sentant qu’une lumière est allumée à proximité de vous. Vous ouvrez les yeux en bâillant. Ce n’est pas un rêve, une lumière s’est véritablement allumée près de votre lit. Vous ouvrez à nouveau les yeux car ils s’étaient refermés tout seuls. Vous n’avez évidemment pas apprécié d’être réveillé(e) en pleine nuit par une lumière. Mais d’ailleurs, comment s’est-elle allumée, cette lumière ? Il fait nuit, personne n’est réveillé dans la maison, et normalement, vous avez bien fermé les portes de votre maison, donc aucun rôdeur n’a pu entrer, a priori. 

Vous vous levez, soudain plus réveillé qu’avant. Cette lumière allumée, bien que n’ayant rien de bien effrayant, vous inquiète beaucoup. Quelque chose de bizarre est en train de se passer, et vous ne savez pas de quoi il s’agit exactement. Que se passe-t-il ? Vous allez jusqu’à la lampe pour l’éteindre. Mais une fois que vous arrivez à hauteur de la lampe, vous remarquez qu’une deuxième lampe est allumée dans le couloir. Vous éteignez la première lampe, passant dans le couloir, bien décidé(e) à ne pas perdre plus de sommeil encore à cause de cette histoire de lumière qui s’allume toute seule dans votre habitation. 

Vous sortez donc de votre chambre, ayant éteint la lampe qui vous a réveillé(e). Vous arrivez à hauteur de la seconde lampe, mais alors que vous vous approchez pour l’éteindre, vous voyez une autre lumière un peu plus loin. Non, mais ce n’est pas possible ! Vous vous demandez si quelqu’un est en train de vous faire une blague. C’est une sérieuse possibilité dans votre tête. Vous éteignez la deuxième lampe d’un geste rageur. Cette situation étrange et inexpliquée vous énerve beaucoup. Vous vous approchez de la troisième source de lumière, marchant dans le couloir. Mais où cela va-t-il vous mener ? 

Chapitre 2


Envie de lire autre chose ?

Nouvelle fiction : L’éveil !

Photo de Jacoby Clarke sur Pexels.com

L’éveil est une fiction en 6 chapitres qui se suivent. Elle est écrite entièrement à la 2e personne du pluriel.

Photo de Andreas Fickl sur Pexels.com

Extrait :

Vous vous réveillez soudain, sentant qu’une lumière est allumée à proximité de vous. Vous ouvrez les yeux en bâillant. […] Cette situation étrange et inexpliquée vous énerve beaucoup. […] Mais où cela va-t-il vous mener ? 

Chapitre 1

Un Noël pour tous (chapitre 6)

Dans le chapitre précédent

Les enfants font les billets pour la tombola, puis ils les vendent à leur famille et à des commerçants. 

Le lundi, tout le monde revint avec l’argent de la vente des billets. La maîtresse le compta et déclara qu’il y avait largement assez pour organiser la fête. Tout le monde ne parla dès lors plus que de ça. Ils racontaient comment ils allaient bien s’amuser avec les enfants de l’orphelinat, et comment les enfants en question seraient agréablement surpris de découvrir les cadeaux que leur réservait Laura. 

La maîtresse fut contente de constater combien les élèves étaient investis dans ce projet. Cela faisait vraiment plaisir à voir. La fête se déroulerait la semaine suivante. Et bientôt, les vacances seraient là. Comme le temps passait vite ! Ce serait bientôt Noël et ensuite le Nouvel An. Lotin et Lidouine avaient commandé beaucoup de cadeaux qu’ils espéraient avoir. Ils avaient écrit leur liste quelques semaines auparavant, la confiant à leurs parents pour qu’ils la donnent au Père Noël. Ils avaient donc bon espoir que la liste lui soit parvenue. 

Le jour de la fête arriva. Les élèves furent émerveillés par les installations faites par leur maîtresse, Laura et quelques autres enseignants venus aider pour l’occasion. Quand ils arrivèrent sur les lieux, des lumières encadraient l’entrée, une musique de Noël accueillait le visiteur et un plateau de gâteaux de Noël lui tendait les bras. Les enfants, qui avaient été impatients d’aller à cette fête, entrèrent le sourire aux lèvres. Ils allaient de surprise en surprise. Les décorations apportées par la maîtresse et Laura étaient partout. Dans l’esprit des enfants, on aurait dit la maison du Père Noël, ou du moins ce qu’elle était dans leur imagination. Une maison où c’était Noël tous les jours sans interruption, le paradis. 

Ils entrèrent dans la salle où se tenait la fête. Ils poussèrent des cris de surprise : là, au milieu de la pièce, se trouvait un très grand sapin décoré de guirlandes qu’ils avaient fabriquées eux-mêmes quelques jours auparavant. C’était un des sapins de l’école. Des cadeaux attendaient à son pied. L’ensemble était très joli. Les enfants de la classe purent rencontrer les enfants de l’orphelinat. Ils étaient très gentils et éblouis par toute cette décoration. Ils l’étaient tous. Ils eurent donc un premier sujet de conversation. Les enseignants avaient très bien décoré, cela mettait vraiment dans une ambiance festive. 

La maîtresse les fit bientôt chanter un chant de Noël. Les enfants chantèrent le plus fort possible. Ce n’était pas forcément très musical, mais ils le firent tous ensemble, et tout le monde s’amusa bien. Ils mangèrent ensuite, bavardant entre eux. Une grande table avait été apportée de l’une des classes pour l’occasion. La musique de Noël continuait en fond sonore. Lotin et Lidouine se firent deux nouveaux amis : Jacques et Anna. Après un repas de Noël que tout le monde apprécia, ce fut l’heure des cadeaux. Surtout pour les enfants de l’orphelinat, mais les élèves de la classe découvrirent bientôt que les enseignants leur avait fait une petite surprise. 

Alors que les enfants de l’orphelinat allaient chercher leurs cadeaux au pied du sapin, cherchant les étiquettes à leur nom, les enseignants firent signe aux enfants de la classe d’y aller aussi. Lotin, Lidouine et les autres se joignirent donc aux autres sous le sapin. Ils trouvèrent bientôt de petits paquets à leur nom. Ils eurent chacun une carte de Noël et un petit jouet. Ils jouèrent ensuite avec les enfants de l’orphelinat. Lotin et Lidouine jouèrent avec Jacques et Anna. Bientôt, ils inclurent tous les enfants dans leur jeu, et tout le monde joua jusqu’à ce qu’il soit temps de partir. C’était la meilleure soirée qu’ils avaient jamais passé, selon les enfants. 

Le lendemain, la maîtresse sut que Laura avait enfin réussi à faire constater les conditions de vie des enfants de l’orphelinat et qu’elle avait obtenu des aides pour remettre les lieux en état. Les enfants furent très contents de le savoir. Lotin et Lidouine virent Anna, Jacques et quelques autres beaucoup plus souvent, leur rendant visite pour jouer avec eux. 

FIN ! Joyeuses Fêtes !

A venir le 26 décembre : Histoire interactive « Le message »

Photo de Irina Iriser sur Pexels.com

(Dites moi ce que vous pensez de cette histoire en commentaires, cela m’aidera à m’améliorer. Et si vous avez raté les autres chapitres, n’hésitez pas à aller les voir ici).

Chapitre 1

Un Noël pour tous (chapitre 5)

Dans le chapitre précédent

Les enfants sont contents d’organiser la fête, et la maîtresse leur dit qu’ils vont pouvoir faire les billets pour la tombola !


Laura arriva tôt dans l’après-midi, et elle reçut un très bon accueil. Tout le monde avait été très impatient de la voir. Elle sourit en voyant que plus d’élèves étaient là. Elle leur réexpliqua ce qu’elle voulait faire avec les jouets, puis ils se mirent au travail. Chacun prit une feuille et des crayons pour dessiner ce qui allait orner les billets de tombola. Pendant que les enfants travaillaient sur le design, Laura et la maîtresse s’étaient mises à discuter de l’agencement des éléments sur le ticket. Elles se mirent ensuite sur l’ordinateur de Laura qui fut bientôt connecté au réseau de l’école. Elles créèrent ainsi une maquette du futur ticket de tombola. 

Quand les enfants eurent fini leurs dessins, ils le montrèrent à Laura et à la maîtresse. Ils avaient tous bien respecté le thème de Noël. Tous les dessins furent scannés et tout le monde se pressa autour de la table pour voir la version imprimée en fin d’après-midi. Ils la trouvèrent très belle, et la maîtresse déclara qu’elle allait mettre tous les dessins, un sur chaque ticket. L’ensemble constituerait un paquet de tickets. 

Le lendemain, elle avait terminé et elle leur montra le paquet. Elle en imprima autant qu’il y avait d’élèves dans la classe, et elle les distribua aux élèves. Ils furent ravis d’avoir une mission à remplir. Ils allaient devoir vendre les billets de tombola à leurs proches et à qui ils voulaient. 

Lotin et Lidouine rentrèrent chez eux tout excités car ils allaient pouvoir vendre des tickets, chose qu’ils n’avaient vu que dans des films jusqu’ici. Ils vendirent facilement plusieurs tickets à leurs parents, grands-parents, oncles et tantes, et même à la boulangère qui leur sourit en disant que cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas participé à une tombola. Ils vendirent les derniers tickets à diverses personnes qu’ils connaissaient, amis de la famille ou commerçants qu’ils croisaient souvent. 

Ce weekend-là, ils firent le sapin. Ils adoraient accrocher les guirlandes et les boules de Noël. Leur mère mit des chants de Noël, et l’atmosphère fut complète. Ils allèrent aussi marcher un peu dans les rues. Les décorations de Noël installées par la ville étaient là, et ils firent une très belle promenade. Lotin s’amusait à souffler dans l’air glacé. Lidouine comparait ses traces de pas à celles de son papa. Elle en conclut qu’elle avait encore à grandir beaucoup avant de le rattraper…

Chapitre premier

Chapitre 6

Un Noël pour tous (chapitre 4)

Dans le chapitre précédent

La maîtresse appelle la personne à qui appartient la valise. Cette dernière passe la chercher dans l’après-midi et leur raconte que ces jouets sont en fait pour les enfants d’un orphelinat et qu’elle a perdu sa valise en allant chercher une cabine téléphonique alors qu’il neigeait. Les enfants proposent d’organiser une fête pour les enfants de l’orphelinat, afin de pouvoir leur donner les jouets. Ils décident donc de faire une tombola pour payer la fête.


Elle quitta la classe en promettant de revenir le lendemain après-midi pour les aider à faire les billets de tombola et les décorations pour la fête. Une fois qu’elle eut quitté le bâtiment, le peu d’élèves qu’il y avait actuellement dans la pièce à cause de la neige commença à discuter avec animation. Ils étaient très excités d’organiser une fête de Noël et de pouvoir faire eux-mêmes les décorations. Ils étaient surtout impatients de vendre les billets de tombola car ils n’avaient jamais vendu de billets auparavant. La maîtresse leur dit que le lendemain, avec Laura, ils allaient faire les modèles pour les billets de tombola, et qu’elle comptait sur eux pour être créatifs et pour faire de beaux dessins pour le billet. Les enfants, qui adoraient dessiner, furent très contents de pouvoir participer de cette manière. 

La maîtresse et Laura verraient comment agencer les éléments sur le billet pour ensuite imprimer les billets. Ce soir-là, Lotin et Lidouin rentrèrent chez eux le pas léger, de grands sourires aux lèvres. Ils allaient organiser leur propre fête de Noël, comme des grands ! Ils n’arrivaient pas à y croire ! Bien sûr, ce serait très encadré par la maîtresse et Laura, mais ils se sentaient tellement plus grands, en sachant qu’ils allaient organiser cette fête pour les enfants de l’orphelinat ! Ils se sentaient d’autant plus fiers d’avoir découvert cette valise par hasard dans la neige ! Ils furent très agités toute la soirée, racontant encore et encore ce qu’ils allaient faire en classe à leurs parents. 

Le lendemain, la neige avait un peu fondu, et plus d’élèves purent venir à l’école. Ils furent informés du projet. Tout le monde fut content d’y participer et de faire leur propre fête de Noël. Lotin et Lidouin furent les héros du jour quand tout le monde sut qu’ils avaient été ceux qui avaient trouvé la valise qui avait tout démarré. La maîtresse eut toutes les peines du monde à faire la classe ce matin-là, car tout le monde parlait de la fête de Noël, et personne ne voulait l’écouter. Elle fut soulagée de voir l’après-midi et Laura arriver. Elle n’aurait certainement pas réussi à les intéresser plus longtemps à autre chose que la fête.

Chapitre 5

Chapitre premier