(Le destin, ce puzzle) Chapitre 13 : La triste fin de la machine à laver

Elle avait rendu l’âme. C’était fini. Il n’y avait vraiment plus rien à faire pour elle. C’était désolant. Daisy avait essayé de l’utiliser un matin, et elle n’avait plus voulu lancer le cycle de lavage. Plus jamais. Elle avait fait son chant du cygne. La lumière verte s’était éteinte à jamais. Mais les filles n’étaient pas sentimentales. Leur tristesse avait une toute autre raison. Elles n’avaient pas pour habitude de s’attacher aux objets comme certaines personnes le faisaient parfois. Non, c’était plutôt parce qu’elles n’avaient plus rien pour laver leur linge, et le temps qu’elles puissent en racheter une et la faire installer, cela allait prendre des mois. 

Elles n’avaient plus le choix. Il fallait qu’elles aillent à la laverie. C’était bien triste, mais c’était vrai. Une demi-heure de marche (car la seule voiture qu’elles avaient n’était pas en bonne forme) était nécessaire pour aller à la laverie la plus proche. En plus, il leur fallait avoir de la monnaie pour les machines automatiques à pièces de la laverie. Elles ne payaient pratiquement que par carte ce qu’elles achetaient habituellement, alors il allait falloir changer leurs façons de faire. Et de manière radicale. Car sans monnaie, la machine ne fonctionnerait pas. Et elles ne pourraient pas laver leur linge. 

Autre problème de la laverie, il leur fallait soit attendre que le linge soit lavé, soit aller deux fois à la laverie, et donc marcher pendant littéralement deux heures en tout avec les allers-retours. Vraiment, cette machine à laver aurait pu, aurait dû rester en vie un peu plus longtemps. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s