Le destin ce puzzle confinées – Mina #4 Pour passer le temps….

Salut, c’est toujours Mina,
Au cours de ces confinements successifs, le travail n’a jamais manqué. Par contre, ce qui a manqué, c’est les distractions. C’est bien trop facile de se plonger dans le travail. Mais parfois, c’est plus difficile de se trouver un hobby. Même si en confinement, on a tout le temps du monde (en dehors de cours, donc ce temps n’est pas aussi extensible que l’on pourrait le penser), on s’ennuie quand même assez souvent. Surtout si comme moi, on essaye de ne pas trop aller sur les écrans après avoir terminé une journée de cours entièrement sur ordinateur.

On a donc essayé beaucoup de choses. Et quand je dis beaucoup, je pèse mes mots. Beaucoup. Énormément, même. Au début, on faisait des activités dites « normales », comme de la cuisine (même si ne loge pas toutes derrière le plan de travail), de la peinture (atelier avec Daisy sur le canapé), du jardinage (j’ai un cactus), du tricot (oui, vous avez bien lu. Nous étions en contact avec une de nos grands-mères au moins une fois par semaine), nous regardions la télévision (qui soit dit en passant devient ennuyeuse à partir du début de l’après-midi, il n’y a quasiment rien à regarder…).

Nous lisions (nous avons une petite bibliothèque, et il s’est passé quelque chose d’extraordinaire : Daisy et moi, nous nous sommes battues pour un livre ! (non, ce n’est pas bien, mais d’habitude nous avions plutôt tendance à fuir la lecture…), et nous faisions aussi de la gym. Une merveilleuse application nous y a aidées.  (notez le « merveilleuse » comme étant de l’ironie profonde) Cette application est vite devenue agaçante, et peu à peu, nous sommes retombées dans notre léthargie habituelle. Le confinement n’aide pas vraiment à s’enthousiasmer pour quelque chose, surtout s’il s’agit de faire du sport dans un appart. Nous avons aussi eu notre période « ménage » (oui, nous avons dû devenir folles, à ce moment là, je n’ai que des souvenirs partiels de cette époque lointaine).

Mais après avoir essayé toutes ces activités dites « normales », il a fallu en trouver d’autres car l’ennui reprenait. Mais c’est une autre histoire. Je vous la raconterai plus tard. On a tout notre temps…en confinement.
Mina

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s